Le diable au corps (de ParisDude)

Synopsis

Des démons, des menaces de mort… et le shopping de Noël.

Une fête de tous les diables en prévision !

Dans le troisième tome de la série populaire, Adrien English, l’écrivain de romans policiers « né sous une mauvaise étoile » doit faire face à un culte satanique, un séduisant professeur universitaire, et sa « relation » avec l’inspecteur du LAPD, Jake Riordan, en éternel conflit avec lui-même.

Et, oh, oui, sans oublier un nouveau meurtre…

Notre avis

Hou là là – drame et trahison ! Dans les tomes 1 et 2 de la série Adrien English, nous avons suivi l’évolution lente et erratique de la relation entre notre héro Adrien et son pseudo-hétéro de flic, Jake. Et nous nous sommes mis à espérer que ça mènerait quelque part, idéalement au grand amour et à un merveilleux « et ils vécurent heureux… ». Peu ou prou, on s’en est approché à la fin du tome 2. Mais Josh Lanyon a dû estimer que ce serait beaucoup trop précoce. Alors, au début de ce nouvel opus, Le diable au corps, ça ne sent pas vraiment l’épanouissement des sentiments entre notre sympathique libraire et son inspecteur du LAPD. Même pas du tout. À l’approche des fêtes de fin d’année, Adrien est plutôt amorphe et frustré tandis que Jake reste égal à lui-même, distant et étrangement tendre-passionné malgré lui quand les deux sont ensemble. Heureusement pour Adrien, sa vie se complique très rapidement avec son employé Angus qui reçoit des menaces par téléphone qui flairent le culte satanique à plein nez. Pour l’aider, Adrien lui file 800 dollars pour qu’il puisse se mettre au vert pendant un petit moment.

Et c’est là que la police trouve des cadavres qui ont apparemment été tués lors de rituels sataniques. Peu après, pendant une session de lecture et dédicace à la librairie d’Adrien, un auteur de bestsellers annonce tout de go qu’il est en train de travailler sur, justement, un nouveau livre basé sur des faits réels qui se déroulerait dans ce milieu satanique. Toc – il disparaît du jour au lendemain sans laisser de traces. Puis, les menaces se reportent soudain sur Adrien lui-même. Aurait-il encore mis son nez dans une affaire qui le dépasse et qui pourrait éventuellement devenir dangereux ? Malgré les multiples avertissements, il s’obstine à fouiller, poser des questions et mener sa petite enquête, au grand dam de Jake, qu’il semble énerver de plus en plus. Ne tombe pas amoureux d’un mec qui semble incapable de sortir de son placard, avons-nous pensé dès le premier tome. Et il s’avère que nous avons vu juste. Comme si toutes ces complications ne suffisaient pas, Lisa, la mère excentrique d’Adrien, l’informe qu’elle compte se remarier, et elle lui demande de rencontrer les membres de sa future belle-famille pour créer des liens.Adrien s’exécute sans conviction ni envie, mais bon, il est difficile de résister à Lisa… Les décorations de Noël clignotent dans tous les sens, des meurtriers sataniques courent toujours, les investigations policières piétinent, tandis que la relation entre Adrien et Jake s’envenime de plus en plus. Jusqu’au jour où se dernier lui annonce que (on en a le cœur serré d’effroi !)…

Eh non, nous n’en dirons pas plus. Ce serait trop moche, de notre part, de vendre ainsi la mèche. En tout cas, ce troisième tome, le plus long de la série, nous a encore bien tenu en haleine, tant par son intrigue policière que par l’impasse dans laquelle Lanyon manœuvre petit à petit la relation entre Adrien et Jake. On ne sait vraiment pas où ça va mener (bon, si – arrivé à la fin, on croit savoir, et on soupire… mais pas de soulagement). Du coup, on souffre avec Adrien, on aimerait bien les secouer tous les deux et leur ordonner de se mettre ensemble une fois pour toutes. Lanyon livre là le tome le plus sombre, même si Adrien ne peut s’empêcher d’illuminer toutes les scènes par son humour et ses sarcasmes bien sentis. Pour égayer le livre, il y a aussi sa mère, qui vaut son pesant de cacahuètes, totalement égocentrique et comme flottant dans une dimension parallèle, ainsi que les rencontres du troisième type avec la future belle-famille d’Adrien. On glousse, on rigole, avant de revenir vers l’intrigue principale, l’enquête policière, qui est, une fois de plus, menée de main de maître par l’auteure. L’écriture est, comme toujours, fluide, rapide, efficace, sans trop de fioritures superflues.

Nous, on a encore adoré. Et on se précipite de ce pas sur le tome n°4. On ne peut pas laisser Adrien et Jake dans la panade dans laquelle ils se trouvent là, après tout.

Infos

Titre : Le diable au corps (Adrien English, tome 3)
Auteur : Josh Lanyon
Publié par : MxM Bookmark
Publié le : 20 mai 2016
Genre(s): Polar, Suspense
Pages : 352
Lu par : ParisDude
Sensualité : 2 flammes sur 5

Note

5 étoiles sur 5

Où acheter

Nous avons acheté un exemplaire de Le diable au corps.

Toute la série Adrien English

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.