Exhale (de ParisDude)

Synopsis

What do you do when your relationship falls apart? Well, you bury yourself in a deep hole of grief, one you have so carelessly dug for yourself. Jamie Walters needs to find a way out of the mess his life has become, but the way forward is not as straight as he thought it would have been. What’s the point anyway? Women are off the menu but Jamie still wants the entire textbook fairy-tale. The romantic dates and the flowers and holding hands in the dark, and Grindr certainly isn’t the place to find your happily ever after.

Catch up with Jamie and the rest of the Walters family in this sweet little insta-love fairy-tale where Jamie finally gets his happily ever after, Originally published as part of the Love is All Anthology, Exhale has been reedited and extended to the quirky little fairy-tale it was always meant to be.

Exhale is a standalone novella but is best enjoyed after reading Breathe. Trigger warnings: Brief mention of pregnancy loss.

Notre avis

Je crois avoir écrit une fois, dans une chronique littéraire, que je n’étais pas un grand fan de ce que l’on appelle en anglais les « novellas » (terme difficile à traduire ; les dictionnaires disent « nouvelles », mais ce n’est pas exactement la même chose car souvent, les « novellas » sont un tantinet plus longues que ces « short stories »). En général, je les trouvais soit trop courtes (souffrant souvent d’un manque de développement et de l’intrigue et des personnages) soit trop longues (par rapport aux vraies nouvelles ou « short stories », qui suivent leur propres règles). Ce sont des hybrides auxquels je n’arrive pas vraiment à me faire. Eh bien, me voilà désormais inscrit en faux, expié, converti. Parce qu’après cette magistrale « novella » écrite par Sophia Soames, je serais bien obligé d’avouer que je pourrais changer d’avis. Au moins dois-je admettre sans honte que je n’ai pas seulement aimé celle-ci, je l’ai carrément adorée.

Pour ce qui est de l’intrigue, imaginez qu’un plan Grindr se passe terriblement (et en même temps merveilleusement) mal. Jamie Walters, que j’ai déjà rencontré dans le tome 1 de la série London Love (il est le frère jumeau du personnage principal, Luke), s’est séparé de sa petite amie il y a quelque temps. Les deux sont restés les meilleurs amis, mais Jamie a l’impression qu’il manque quelque chose dans sa vie. Et à vingt-trois ans, il commence à avoir peur de ne jamais rencontrer sa moitié, de ne jamais trouver le bonheur. Ses amis, cependant, lui disent d’arrêter de se morfondre et de profiter de sa jeunesse, de profiter de Londres, de profiter de la vie. C’est pourquoi, sur un coup de tête, il ouvre un compte Grindr, car il veut découvrir ce que le côté un peu queer de sa personnalité pourrait lui offrir. Mais à chaque fois qu’il s’apprête à rencontrer l’un des gars qui le contactent, il se dégonfle au dernier moment. En fait, il se rend compte que ce qu’il veut et ce dont il a besoin n’est pas (seulement) un plan cul baise. Non, il veut tellement plus : être dans les bras de quelqu’un, être embrassé et se faire dire qu’il est aimé, qu’il est le Prince Charmant de quelqu’un. Et il veut aussi déverser tout le trop-plein d’amour qu’il sent en lui sur quelqu’un.

Alors, peut-être que Grindr n’est pas la meilleure option en ce moment… Pourtant, quand Leo lui envoie des messages avec des tas d’emoticons étranges, il sent quelque chose remuer à l’intérieur. Après avoir échangé plusieurs textos sur Grindr, les deux jeunes hommes décident finalement qu’il est temps de se rencontrer et, eh bien, de passer à l’acte (le but ultime de tout contact Grindr, après tout). Et quand ils se rencontrent… rien ne se passe selon le scénario-type tacite de Grindr. Pas de brève discussion sur qui est actif, qui passif et où chez qui ils devraient aller, mais deux jeunes gars qui, en se voyant, reconnaissent quelque chose d’eux-mêmes dans l’autre personne, ouvrent leur cœur et se jettent mutuellement et pêle-mêle tout leur chaos à la figure, tout le contenu désordonné et inavouable qu’ils ont chacun empilé à l’intérieur. Solitude, peur, espoirs d’amour et de romantisme, ils mettent tout sur la table (littéralement – ils prennent un café dans un café) en moins d’une demi-heure. Et inexorablement, quand deux âmes se montrent sans vergogne dans toute leur beauté et leur gloire, ce qui suit est l’une des premières histoires d’amour instantané crédibles que j’aie jamais lues.

L’intrigue vous semble-t-elle bizarre ? La romance, irréaliste? C’est probablement le cas. Est-ce que vous n’aimez pas les histoires d’insta-love comme moi (normalement) ? Vous serez entre de bonnes mains. Faites confiance à l’auteure. Car, encore une fois, Sophia Soames réussit son coup. Magistralement. Avec ses personnages chaotiques mais matures malgré leur jeune âge (attention, spoiler : le nouveau venu Leo trouve tout naturellement sa place dans la famille chaotique des Walters, à la fin), ses plaisanteries légères (et pourtant profondes), qui sont des messages émouvants délivrés lors de la première rencontre, avec son honnêteté, sa tendresse et son aptitude à faire naître des sentiments chaleureux dans la poitrine des lecteurs (dans la mienne, du moins), Sophia a écrit encore une histoire où je n’ai pas pu m’empêcher de soupirer à plusieurs reprises : « Oh ! Que c’est mignon ! »

Infos

Auteur : Sophia Soames
Titre : Exhale (London Love, tome 1,5)
Publié par : Auto-publié
Publié le : 25 octobre 2021
Genre(s) : Romance
Pages : 124
Disponible en : Ebook & Broché
Lu par : ParisDude
Sensualité : 4 flammes sur 5

Note

5 étoiles sur 5

Où acheter

L’auteur nous a fourni un exemplaire gratuit de Exhale pour que nous puissions vous en livrer une critique honnête et sincère. La version originale en anglais de ce compte-rendu, sous une forme légèrement différente, a été publiée sur Rainbow Book Reviews.

Lire aussi…

La série « London Love » so far

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.