Dead On Your Feet (de ParisDude)

Synopsis

A Stan Kraychik Mystery, Book 3 — Spring is in the air and Stan has been with his boyfriend, ballet dancer and choreographer, Rafik, for a year. Alas, jealousy rears its ugly head and Stan storms out of a dinner party given by the director of the ballet company. After crying himself to sleep, he is woken in the morning by Rafik’s phone call. Stani, there is great trouble. Max Harkey is dead.

Suspects abound. Two young ballet dancers, dating each other but both in love with a third unattainable person. The mistress of the company, whose niece was about to be the lead in Max’ next production before she fell and broke her hip. The houseboy who sends Stan’s sexual yearnings into a whole new direction. The financial backer who spends too much time at the ballet studio. Jason Sears the pianist, last seen near the original priceless music score. Toni di Natale, conductor who hangs all over Rafik whenever she is near him. And Stan’s lover, Rafik, who found the body.

Even Stan’s nemesis, the gorgeous straight cop, Lieutenant Vito Branco, wants Stan to solve this mystery. Can he do it and stay alive?

A Lambda Literary Awards Finalist in 1994, this new edition includes a 2019 foreword by Charles Michelson.

Notre avis

Les dieux du ciel et au-delà soient loués que les coiffeurs gays (ou les coiffeurs de tout bord, pour ainsi dire) existent. Non pas que j’en aie désespérément besoin (le mot-clé étant : tête rasée), mais ils m’ont été fort utiles, dans mes jeunes années, en tant que compagnons de lit, et parfois davantage. En outre, ils font de parfaits détectives amateurs, pourvu que l’histoire soit racontée par le regretté Grant Michaels. Il s’agit ici du troisième tome réédité de la série sur Stan Kraychik, et une fois de plus, la lecture fut un régal.

Donc, les coiffeurs gays. Ou plutôt, un coiffeur gay, Stan, qui préfère la dénomination « hair stylist ». Bostonien aux racines tchèques (il est très fier de ses jambes slaves, qui lui permettent de parcourir la ville avec une grande rapidité), propriétaire d’un chat, et depuis peu heureux amoureux du magnifique ex-danseur de ballet devenu chorégraphe Rafik, qui travaille pour le Boston City Ballet. Rafik, en train de travailler sur sa nouvelle création, est un peu plus grincheux, nerveux et secret que d’habitude. Mais Stan est si béatement amoureux qu’il garde le sourire. Jusqu’à ce que tous deux soient invités à une soirée donnée par le directeur du ballet, Max Harkey, un homme toujours beau mais insupportablement arrogant. Et tout au long de la soirée, il y a de la tension. Pas seulement entre les invités (Jason Sears et sa magnifique vamp de fiancée aux cheveux roux, la cheffe d’orchestre Toni di Natale ; deux jeunes danseurs prometteurs, dont la fille est ou a été l’amante de Harkey et le gars s’avère secrètement amoureux du même homme ; Madame Ekaterina Rubinskaya, professeur de ballet, une relique excentrique de l’époque tsariste ; et Marshall Zander, ami de longue date de Harkey et grand bienfaiteur de la compagnie de ballet). Mais aussi tension entre nos tourtereaux Stan et Rafik, car ce dernier flirte sans vergogne avec… Toni, pardi. Une femme ! Heureusement, l’alcool hors de prix coule à flots, et heureusement, il y a le magnifique domestique brésilien de Harkey, Rico, avec qui Stan flirte en retour. Néanmoins, la soirée se termine sur un drame car nos amants se disputent devant tous les invités du soir, et Stan s’endort en pleurs, tout seul dans son lit froid.

Sans surprise, le lendemain matin, il se réveille avec une gueule de bois et des nuages de doute et de dégoût suspendus au-dessus de sa tête. Plus surprenant, ce qui le réveille, c’est un coup de téléphone de son amant Rafik : le directeur de ballet est mort. Assassiné à l’aube. Bien sûr, Stan étant Stan, il ne peut s’empêcher de s’impliquer dans l’enquête policière, une fois de plus menée par le lieutenant Vito Branco, l’homme au joli minois et au corps musclé. Je ne vais pas m’étaler sur les nombreux rebondissements avant que Stan ne puisse exposer une fois de plus le coupable. Il suffit de dire que c’est une lecture facile et divertissante. Ne vous attendez pas à des drames inutiles, ne cherchez pas la violence ou les poursuites en voiture. C’est l’un de ces polars classiques à la Agatha Christie où, aux côtés du détective amateur, on rassemble des indices et des liens, on creuse dans le passé des gens, on analyse les traits psychologiques des personnes impliquées. Les suspects sont peu nombreux, juste une poignée, et on peut choisir qui est le plus susceptible d’avoir commis le ou les crimes – spoiler mineur : Harkey n’est pas le seul à mourir, dans ce livre.

Ce qui rend cette lecture si agréable, c’est bien sûr la plume de Grant Michaels. Le livre est bien rythmé, plein d’esprit, avec quelques parties qui vous font réfléchir. La deuxième chose proche de la perfection est le personnage principal, M. « hair stylist » Stan lui-même, qui raconte l’histoire à la première personne. Il est gentil, peut être garce, a une répartie qui m’a fait rire plus d’une fois, est queer de bout en bout (pour le plus grand plaisir du lecteur), parfois fragile, peu sûr de lui, se posant des tas de questions sur le fonctionnement d’un couple, comment le faire perdurer, et ce qu’il est prêt à abandonner pour garder son Amour avec un A majuscule, Rafik. Rafik, en revanche, est un créatif ; ses actions peuvent sembler énigmatiques dans le meilleur des cas, car c’est un personnage plutôt insondable. Et pourtant, tout le monde continue de dire à Stan à quel point Rafik l’aime (malgré son flirt avec Toni), et Stan continue de se demander : « Pourquoi m’aimerait-il ? » On peut d’ailleurs voir l’amour entre les deux. Un amour tout mignon, pas toujours simple, mais intéressant à explorer pendant que l’on est plongé dans la lecture. Oui, j’avoue, j’ai apprécié ce tome encore plus que les premiers de la série. Si vous aimez les personnages bien pensés, un joli mystère autour d’un meurtre, des personnages secondaires épicés et des tas de plaisanteries pleines d’esprit, cela devrait absolument aller sur votre PAL de livres en VO.

Infos

Titre : Dead On Your Feet (Stan Kraychik, tome 3)
Auteur : Grant Michaels
Publié par : ReQueered Tales
Publié le : 10 décembre 2019
Genre(s) : Suspense, polar
Pages : 323
Lu par : ParisDude
Lu en VO : Anglais (américain)
Sensualité : 1 flamme sur 5

Note

5 étoiles sur 5

Où acheter

Un exemplaire gratuit de Dead On Your Feet nous a été fourni par l’éditeur en VO, en échange d’une critique sincère. Cette fiche de lecture a été publiée en anglais sur le site Rainbow Book Reviews.

La série

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.