Ombres Funestes (de ParisDude)

Titre : Ombres Funestes (Adrien English, tome 1)
Auteur : Josh Lanyon
Publié par : MxM Bookmark
Publié le : 21 février 2015
Genre(s): Polar, Suspense
Pages : 228
Lu par : ParisDude
Sensualité : 1 flamme sur 5
Note : 5 étoiles sur 5

Synopsis

Un beau matin, Adrien English, libraire et aspirant auteur vivant à Los Angeles, se retrouve face à un meurtre. Son ancien camarade de lycée (et employé) a été trouvé poignardé dans une ruelle après qu’il ait été vu en pleine dispute avec Adrien le soir précédent. Naturellement, les flics ont quelques questions à poser à Adrien. Ils ne sont pas vraiment impressionnés par ses réponses et, quelques heures plus tard, quand quelqu’un s’introduit dans la boutique d’Adrien et la vandalise, la police a tendance à penser qu’Adrien essaie de détourner les soupçons qui pèsent sur lui. Mais Adrien n’est pas dupe. Adrien sait qu’il est le prochain sur la liste.

Présentation de l’éditeur : Mystère m/m – Josh Lanyon est un auteur reconnu pour ses histoires alliant suspense et mystère. Adrien English est le premier tome d’une saga haletante, une des meilleurs séries M/M dont le succès outre-atlantique n’est plus à prouver. Si vous avez aimé « Le Fantôme aux chaussettes jaunes », vous adorerez Adrien.

Quand on aime les polars bien ficelés avec le petit plus du bon livre gay, on tombe sur Josh Lanyon, tôt ou tard. Nous avons envie de dire : le plus tôt sera le mieux. Car Josh ne déçoit jamais.

Sa série de polars sur le trentenaire Adrien English qui mène des enquêtes en détective amateur est devenue presque un classique du genre. Ombres Funestes en est le premier tome. Il démarre un beau lundi matin quand deux flics du LAPD, du Los Angeles Police Department, frappent à la porte de la librairie que tient Adrien à Pasadena. En fait, son employé Robert Hersey, un ami qu’il connaît depuis le lycée, a été tué par quatorze coups de couteau la nuit précédente. Des deux policiers, l’inspecteur Chan semble le plus accessible avec ses chewing-gums et sa bonhommie polie. L’autre, le très séduisant inspecteur Riordan, en revanche, ne cache pas son mépris pour Adrien, dont il devine tout de suite qu’il est gay, ni son soupçon que ce dernier pourrait être leur principal suspect. Il devient donc vital pour Adrien de découvrir ce qui se cache derrière ce meurtre abominable. D’autant plus qu’il remarque bientôt que d’autres anciens camarades de classe sont morts aussi – en fait, tous ceux qui avaient été dans le même club d’échecs que lui – et qu’il est probablement le prochain sur la liste du meutrier…

Franchement, Josh Lanyon nous livre là tout ce qu’il faut pour faire un bon polar (sans parler d’un bon polar gay). Les personnages principaux, d’abord. Adrien est un protagoniste attachant. Il souffre de problèmes cardiaques, est un peu tête en l’air, mais d’un esprit rapide. Il est têtu, soucieux de sa liberté, solitaire, avec un sens de l’humour et de la répartie très appréciable. En face de lui, comme le Yang à ce Yin, Lanyon nous met le rude et rugueux inspecteur Jake Riordan. Avec ses cheveux blonds en brosse, sa carrure de sportif, ses épaules larges et sa froideur apparente, il est tout de même poussé par une forte conscience professionnelle et un esprit de justice. Dès qu’il se rend compte de l’infirmité d’Adrien, il tente de le protéger autant qu’il peut. Que la magie de l’attirance physique commence à opérer également n’est qu’une bonne trouvaille de plus de la part de l’auteur. En fait, on apprend que Riordan, derrière sa façade d’hétéro pur et dur à 300 %, cache un gay honteux branché BDSM (mais pas que…). On commence à subodorer une espèce de début d’alchimie entre ces deux-là assez vite, et elle se confirme, mais seulement à la fin (pour le développement, il faudra lire les tomes suivants). Pour être honnête, la façon de laquelle Lanyon raconte le cheminement assez tortueux de la relation entre Adrien et « son » flic sur plusieurs tomes est bien plus crédible que certains autres livres, où l’amour instantané, total et complet tombe à un moment du ciel, on ne sait comment, on ne sait pourquoi.

Les personnages secondaires sont super-sympas, aussi. À commencer par le compère de Riordan, l’inspecteur Chan, avec ses éternels chewing-gums, qu’il mâchouille avant tout pour éviter de fumer (plus l’intrigue avance, moins il y arrive d’ailleurs). Puis, l’ami d’Adrien, Claude La Pierra, beau black un peu précieux, qui parle avec un accent français juste pour se donner des airs. La mère d’Adrien – mon Dieu, une perle tellement elle est barrée et semble habiter un univers parallèle. Le groupe d’écrivains qu’Adrien réunit chez lui vaut aussi son pesant de cacahuètes, tout comme l’intérimaire qui débarque dans la librairie (et que l’on découvre dans un autre tome dans un rôle plus important). Oui, des personnages uniques et donc crédibles, et le tout raconté avec simplicité, humour, sans trop de fioritures, avec des dialogues à savourer, notamment les échanges du tac au tac entre Adrien et Riordan ou entre Adrien et sa mère.

Avec sa série sur Adrien English, Josh Lanyon n’a pas volé son succès. Ses autres romans sont tout aussi recommandables, bien sûr, mais quelque part, Adrien English reste notre chouchou. C’est des polars solides, bien écrits, avec du suspense et une histoire d’amour en étapes. Qu’est-ce qu’on parie que ce premier tome vous donnera envie de lire la suite ?

Amazon Page auteur Sur Babelio Livraddict

Exemplaire lu

Nous avons acheté un exemplaire de Ombres Funestes.

Toute la série Adrien English

Auteur

Né au début des années 70, j’ai grandi dans un petit village en Autriche. À 18 ans, j’ai migré à Vienne pour faire mon master en sciences politiques, français et espagnol. Aujourd’hui, je vis à Paris avec mon copain et travaille comme graphiste. Pendant mon temps libre, j’écris, je lis, je mitonne de bons petits plats, je prends des photos et je pars en voyage dès que je peux (en Italie, au Portugal, au Maroc, en Égypte, au Royaume-Uni et autres). Mes goûts littéraires sont éclectiques, allant de romans fantastiques et polars en passant par des romances gay jusqu’aux romans dystopiques. Mais je ne dirai pas non à un recueil de poésie ou un bon livre sur l’histoire non plus. Je suis plutôt le genre à porter un sweatshirt à capuche, une paire de jeans et des baskets qu’un costume et une cravate. À ce jour, j’ai publié plusieurs collections de nouvelles et de poèmes en anglais. Mon premier roman policier « Le cercueil farci », dans lequel je présente Damien Drechsler et le fringant étudiant Nikos, est paru en décembre 2018. Les versions anglaise et allemande sont également disponibles. Actuellement, je travaille sur la suite des aventures de Damien Drechsler. Sous mon pseudonymé "ParisDude", j’écris des critiques littéraires sur ce site, mais également en anglais sur le site "Gay Book Reviews". Plus d'informations sur mon site http://www.dietermoitzi.com

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :