Bell, Book, and Scandal (par ParisDude)

Synopsis

Black Cats. Black Arts. Black. Mail.

Must a witch break his vows to save his marriage?

Cosmo Saville has never been happier. His adored husband has finally accepted his witchy ways. And in return, his promise to stay out of police business guarantees them a happily ever after. At least, until Cos discovers he might be a pawn in a dangerous game of blackmail…

Police Commissioner John Joseph Galbraith feels relieved that the lies and secrets are over and his marriage is back on track. Especially since he has his hands full with a high-profile suicide and rumors of a city-wide extortion ring. But when he stumbles across his own wicked witch breaking his vow by using magic to play sleuth, John agonizes over old wounds.

With the commissioner’s badge and family in jeopardy, Cosmo feels he has no choice but to use every power in…his power. Even if that dark decision costs him everything he cares about most.

Can the witch expose a dark conspiracy, save John’s career, and return to love’s delicious spell?

Notre avis

Plus j’ai avancé dans cette série, plus elle m’a vraiment plu (surtout après ce troisième tome), alors imaginez mes cris plaintifs et mon arrachage de cheveux quand, après avoir terminé ce livre, j’ai réalisé que c’était le dernier. Ben oui – trilogie, troisième livre – la grosse surprise, ParisDude ! Heureusement que Josh annonce à la fin du roman qu’elle prévoit de peut-être publier trois suites (je l’ai pratiquement bisouté pour ça, malgré l’océan Atlantique et le continent américain qui nous séparent), donc je ne me sens pas complètement orphelin.

Cette fois-ci, l’intrigue commence lorsque Cosmo reçoit une lettre anonyme qui contient des photos apparemment compromettantes de son intrépide belle-sœur. De faibles traces de magie peuvent également être détectées sur l’enveloppe, ce que Cosmo trouve tout de suite suspect. Pour une fois, ayant appris des erreurs du passé, il en informe sur-le-champ son mari bien-aimé, le beau et ténébreux chef de la police de San Francisco, John Galbraith. Il tente également de découvrir via son illustre mère qui pourrait se cacher derrière cette lettre de chantage ; tout cet incident le trouble énormément, et ça ne s’arrange pas quand des tentatives similaires d’extorsion et de chantage commencent à frapper les haut-placés et les puissants de la ville. Ensuite, les choses deviennent encore plus étranges – ce ne serait pas Cosmo (et ce ne serait pas Josh Lanyon « aux manettes » si j’ose le dire) si le scénario se développait dans une direction différente. Bien sûr, Cosmo entreprend de fouiner (même s’il a promis à John qu’il ne le ferait pas), et bien sûr, ce plan se retourne contre lui comme d’habitude, entraînant la mort accidentelle d’un suspect (avec beaucoup de témoins, pour compliquer les choses encore davantage). Et puis, la mère de Cosmo est convoquée à Paris pour répondre du comportement de son fils devant le « gouvernement » des sorciers, et Cosmo est désemparé : que doit-il faire maintenant ? Eh bien, il fait ce que je pensais qu’il ferait dès le début : pile la chose qu’il ne faut pas faire. Ce qui le conduit comme toujours et directement vers les dangers les plus insensés…

Je devrais être très en colère contre Josh Lanyon (si elle n’était pas une femme si délicieuse) parce qu’elle m’a privé de ce sommeil de beauté dont j’ai de plus en plus besoin, à mon âge. Une nouvelle fois, devrais-je ajouter. J’ai ouvert ce troisième (et pour l’instant dernier) volet de la trilogie Bedknobs and Broomsticks tard le soir, je l’ai repris le lendemain soir… et j’ai été tellement pris dans les enchevêtrements de l’intrigue et du suspense qui se pointent vers le milieu de l’histoire que je ne pouvais tout simplement pas lâcher l’affaire. Par conséquent, je me suis endormi beaucoup trop tard, et j’ai dû aller travailler le lendemain matin dans un état semblable à celui d’un zombie. Mais ça en valait vraiment la peine car j’ai adoré l’histoire. Les personnages se sont révélés bien étoffés, l’histoire a progressé à un rythme implacable (d’où ma session de lecture prolongée jusqu’à pas d’heure), j’ai été récompensé par les habituels dialogues pleins de peps et d’esprit que je chéris toujours dans les livres de Josh, et les différents fils rouges des tomes précédents ont été repris et amenés à une finale satisfaisante et grandiose.

Peut-être que je pourrais dire que le coupable final est venu comme un invité surprise, un peu à la deus ex machina, mais j’avoue que j’ai lu les deux premiers livres il y a un certain temps, donc c’est peut-être ma faute d’avoir eu cette sensation-là. Quoi qu’il en soit, même si normalement je n’aime pas ce stratagème dans les romans, ça ne me dérange pas une seconde dans ce livre. Probablement parce que les morceaux du puzzle se sont enfin mis en place, et j’ai eu une vue d’ensemble de la situation et de tous les personnages impliqués. La construction de l’univers spécial de cette trilogie qui allie polar et magie a été excellente tout au long des trois bouquins, et j’ai constaté avec satisfaction que tous les personnages ont eu droit à un développement agréable et naturel. Même John, ce grand têtu qui déteste le monde magique, mais qui réalise à quel point il aime son mari et qu’il doit donc l’accepter nécessairement avec tous ses côtés, positifs comme négatifs. Je trouve le couple vraiment attachant dans ce dernier tome, et la fin… J’avais envie de les embrasser de joie.

Recommandation inconditionnelle pour les amateurs de suspense bien écrit avec une touche magique. Un must pour les fans de Josh Lanyon, ça va sans dire.

Infos

Titre : Bell, Book, and Scandal: Bedknobs and Broomsticks 3
Auteur : Josh Lanyon
Éditeur : JustJoshin Publishing, Inc.
Date de parution : 30 mars 2021
Genre(s) : Polar/magie
Pages : 204
Lu par : ParisDude
Lu en VO : Anglais (américain)
Sensualité : 3 flammes sur 5

Note

5 étoiles sur 5

Où acheter

Toute la série

À lire aussi

Notre interview avec Josh Lanyon

Un exemplaire gratuit de Bell, Book, and Scandal nous a été fourni par l’auteur en VO, en échange d’une critique sincère. Cette fiche de lecture a été publiée en anglais sur le site Rainbow Book Reviews.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.