La mort du roi pirate (de ParisDude)

Couverture de "La mort du roi pirate"

Josh Lanyon, « La mort du roi pirate »

Titre : La mort du roi pirate (Adrien English, tome 4)
Auteur : Josh Lanyon
Publié par : MxM. Bookmark
Publié le : 2 décembre 2016
Genre(s): Polar, Suspense
Pages : 300
Lu par : ParisDude
Sensualité : 4 flammes sur 5
Note : 5 étoiles sur 5

Synopsis

La carrière d’auteur d’Adrien English, libraire gay et détective amateur, décolle soudain. Son premier roman, « Hors d’état de nuire », a été choisi par un célèbre acteur d’Hollywood, Paul Kane, pour en faire un film. Mais quand un meurtre est commis lors d’une soirée mondaine, qui appelle-t-on ? Le bel inspecteur Jake Riordan, l’ancien amant d’Adrien coincé dans le placard, désormais lieutenant du Département de Police de Los Angeles… et cela pourrait bien pousser le nouveau petit ami d’Adrien, Guy Snowden, professeur sexy à l’Université de Los Angeles, à commettre lui aussi un meurtre.

On croyait que Le diable au corps était l’épisode le plus haletant de la série sur notre libraire mignon, malchanceux et têtu, Adrien English. Mais après la lecture de ce tome-ci, on hésite. Car tous les ingrédients pour un bon polar à vous tenir en haleine sont là. En plus, ça commence à devenir carrément chaud bouillant, la sensualité suinte de certaines pages comme il faut.

Mais commençons par le commencement. Ça fait deux ans qu’Adrien a rompu avec le beau flic du L.A.P.D., Jake Riordan (on se souvient : il ne voulait pas sortir de son placard et s’est marié à la fin du tome 3). Notre bel héro s’est mis avec Guy Snowden, dont il a fait la connaissance lors de ses investigations sur les cultes sataniques de L.A., mais même au bout de deux ans, le cœur n’y est toujours pas complètement. Parlant de cœur : Adrien vient de subir une sévère pneumonie, dont il semble avoir du mal à se remettre. Du coup, son cœur, déjà assez mal en point, risque de lâcher d’un moment à l’autre, et les médecins recommandent vivement une opération. Mais Adrien tergiverse. Il est fatigué, il se sent désabusé, et du coup, il se montre froid et cynique avec tout le monde ; ses murs défensifs n’ont jamais été aussi forts et impénétrables. Le seul rayon de soleil dans sa vie est le fait qu’une boîte de prod’ de cinéma gérée par l’acteur Paul Kane, beauté masculine hors pair connu pour son rôle de roi des pirates, a acheté les droits du premier polar d’Adrien. Du coup, afin de séduire le reste de l’équipe pressentie, Adrien accepte l’invitation pour un déjeuner huppé dans la villa du célèbre acteur. Manque de pot, un producteur profite de cette occasion pour… se faire empoisonner, bien sûr.

Et qui la police dépêche-t-elle sur place pour mener l’enquête ? Jake, bien entendu (il a été promu lieutenant entre-temps), accompagné d’un jeune inspecteur homophobe qui a les dents qui raient par terre. Ce dernier soupçonne d’emblée Adrien d’être le meurtrier. C’est pour cette raison que Paul Kane n’a pas besoin de beaucoup de force de persuasion pour convaincre Adrien de poser quelques questions discrètes aux divers suspects. À la grande surprise de notre jeune libraire, même Jake est d’accord avec ce stratagème étrange. Est-ce parce que Kane et lui semblent se connaître, dans le sens biblique du terme ? Et que faire de cette nouvelle intrusion de ce beau et rugueux flic dans la vie d’Adrien alors que ce dernier avait espéré avoir clos à jamais le chapitre douloureux nommé Jake Riordan ?

L’intrigue est, une fois de plus, bien ficelée, l’histoire bien racontée, le rythme soutenu mais avec des moments de pause, qui ne permettent toutefois pas forcément au lecteur de reprendre son souffle. Même si, cette fois-ci, on devine très rapidement qui est le coupable, on ne sait pas immédiatement pourquoi cette personne aurait commis le crime – le motif se révèle petit à petit, au fil des investigations d’Adrien, et n’apparaît au grand jour qu’à la fin, qui à elle toute seule a de quoi nous faire frémir. Oui, à un moment, on croit carrément que Josh Lanyon en a marre, de son héro, et prévoit de nous le tuer d’un revers de la main…

La romance entre Adrien et Jake, d’apparence vouée à l’échec dès le départ du tome 1 et qui semble définitivement morte à la fin du troisième opus de la série, reprend de plus belle et nous offre même quelques scènes bien sensuelles. Oui, au pieu, ça fonctionne plus que super-bien entre ces deux-là. Mais, hélas, non seulement, le problème de départ reste le même – Jake a vraiment du mal à s’avouer qu’il est amoureux de et qu’il aime sincèrement ce petit libraire –, mais en outre, Riordan est maintenant marié. Et, pour compliquer le tout, il y a son passé BDSM avec Paul Kane, qui reste suspendu comme une épée de Damoclès au-dessus de sa tête. Lanyon nous livre ici peut-être son récit le plus chaud-froid (voire glacial) sur cette relation étrange, dont le lecteur espère et désire si ardemment qu’elle se termine bien. Les fils psychologiques sont bien tendus et très bien vus. Et, comme toujours, l’écriture simple, sans superflu, mais avec des descriptions vraiment au point, aide énormément le récit aussi, tout comme les personnages secondaires qui peuplent ce roman (pensez donc, le monde assez superflu de Hollywood… certains personnages sont vraiment bien trouvés !).

On n’est pas encore au bout de nos « peines », si l’on ose dire, car il nous restent encore deux tomes (dont un sous forme de nouvelle) à découvrir. Donc, Happy End pour Jake et Adrien? À voir…

Amazon Page auteur Sur Babelio Livraddict

Exemplaire lu

Nous avons acheté un exemplaire de La mort du roi pirate.

Toute la série Adrien English

Auteur

Né au début des années 70, j’ai grandi dans un petit village en Autriche. À 18 ans, j’ai migré à Vienne pour faire mon master en sciences politiques, français et espagnol. Aujourd’hui, je vis à Paris avec mon copain et travaille comme graphiste. Pendant mon temps libre, j’écris, je lis, je mitonne de bons petits plats, je prends des photos et je pars en voyage dès que je peux (en Italie, au Portugal, au Maroc, en Égypte, au Royaume-Uni et autres). Mes goûts littéraires sont éclectiques, allant de romans fantastiques et polars en passant par des romances gay jusqu’aux romans dystopiques. Mais je ne dirai pas non à un recueil de poésie ou un bon livre sur l’histoire non plus. Je suis plutôt le genre à porter un sweatshirt à capuche, une paire de jeans et des baskets qu’un costume et une cravate. À ce jour, j’ai publié plusieurs collections de nouvelles et de poèmes en anglais. Mon premier roman policier « Le cercueil farci », dans lequel je présente Damien Drechsler et le fringant étudiant Nikos, est paru en décembre 2018. La version anglaise est également disponible, et je travaille actuellement sur la version allemande quand je ne suis pas en train de réfléchir à la suite des aventures de Damien Drechsler. Sous mon pseudonymé "ParisDude", j’écris des critiques littéraires sur ce site, mais également en anglais sur le site "Gay Book Reviews". Plus d'informations sur mon site http://www.dietermoitzi.com

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :